Comment devenir agriculteur dans le département du Haut Rhin ?

Je m'installe

L'agriculture est un métier qui nécessite l'acquisition de nombreuses compétences. La réalisation d'un projet d'installation est donc un processus qui doit être mûrement réfléchi.

Initié par Jeunes Agriculteurs, conduit par le Ministère en partenariat avec les acteurs du monde agricole, la rénovation du parcours à l'installation s'est achevée avec la mise en place des nouvelles modalités d'accompagnement.

Plus question de stage 6 mois ou de SPI, mais toujours de professionnalisation. Rien de compliqué, au contraire, une volonté de simplifier et de personnaliser le parcours de tous ceux qui souhaitent s'installer.

  • Financer son projet
  • Les démarches

Financer son projet

En tant que futur jeune agriculteur, tu bénéficies, en plus d’un accompagnement, d’aides financières, fiscales et sociales qui conforteront la réussite de ton projet d’installation. De nombreux avantages sont également proposés par nos partenaires historique.

Voici les différents types d'aides accordées par l’Etat, sous certaines conditions :

  • La DJA (Dotation Jeunes Agriculteurs)
  • Les prêts MTS-JA
  • Les aides fiscales
  • Les aides sociales

Pour plus d’informations, contactez le PAI : 03.89.22.28.26 / pai68@orange.fr

Pour les bénéficiaires des aides à l’installation, il y a des obligations publicitaires.

Depuis 2007, les aides nationales à l’installation des jeunes agriculteurs (DJA et prêts MTS – JA) bénéficient d’un cofinancement européen. Le fonds européen mobilisé est le FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural). Les bénéficiaires de ce fonds sont soumis à une obligation d’affichage et ce afin d’informer le grand public du soutien de l’Europe aux investissements dans le monde rural. Tout jeune agriculteur ayant bénéficié de la DJA ou des prêts MTS JA depuis 2007 est soumis à cette obligation d’affichage et son non respect entraînera en cas de contrôle une déchéance d’une partie des aides perçues.

Selon le montant des investissements, le type d’affichage varie : panneau, plaque ou autocollant. Dans tous les cas, il doit respecter la charte graphique définie.

Les projets d’installation sont dans la plupart des cas concernés par l’obligation d’affichage d’une plaque de format A3. II est préférable d’installer la plaque ou le panneau en limite de propriété ou du site d’exploitation, visible depuis la voie publique. Lorsqu’un projet consiste en l’acquisition d’un matériel mobile, les obligations d’affichage en fonction du montant total éligible restent les mêmes. Le cas échéant, la plaque ou le panneau sont à installer au niveau du siège de l’exploitation.

Les panneaux doivent être installés dès le début des travaux. Il convient de maintenir l’affichage pendant 5 ans à partir de la date d’engagement juridique.

Pour plus d’informations, contactez Mme Anne Lévèque (Service Economie - Chambre d'Agriculture d'Alsace) au 03.89.20.97.29.

Les démarches

1) Afin d’avancer dans votre projet, vous devez prendre contact et fixer un rendez-vous avec le :

Point Accueil Installation (PAI) : 03.89.22.28.26 / pai68@orange.fr

Ce service a pour missions d’accueillir, d’informer et d’orienter tous les candidats qui projettent de s’installer à court ou moyen terme en agriculture. Les démarches et les différentes aides à l'installation vous seront également expliquées.

2) Selon vos expériences, parcours de formations, et les besoins par rapport à votre projet, des stages et des formations vous seront recommandés. Vous pourrez suivre le parcours proposés dans la démarche d’installation qui s’exprime sous la forme d'un "PPP" : Plan de Professionnalisation Personnalisé.

3) Vous réaliserez votre "P.E." (Plan d'entreprise)

Le "P.E." est une étude technico-économique d'une durée minimale de 4 ans qui précise le projet du jeune : (état de l'exploitation reprise, situation financière de l'exploitation, besoins en trésorerie, prévisions d'investissements et financements, programme de production et de commercialisation, demande de droits supplémentaires, obligation de mises en conformité)

Il a pour objectif principal de démontrer que le projet peut dégager un revenu convenable au bout de 5 ans (minimum 1 SMIC net annuel).

A savoir que tout jeune qui souhaite prétendre aux aides de l'État doit réaliser un "P.E.". Celui-ci constituera pour le futur agriculteur, un outil économique de réflexion et de prévision sur son projet.

Enfin dans un quatrième temps, le dossier sera présenté en CDOA (Commission Départementale d'Orientation Agricole) pour l'attribution de la Dotation Jeune Agriculteur (DJA), ainsi que l'accès aux prêts moyens termes spéciaux JA.