Un discours engagé, une action à surveiller

Un calendrier a été présenté sur les points d'actualité sensibles, comme le versement des aides MAEC et bio d'ici juin 2018 et l'accompagnement des exploitations sur les communes sortantes de la carte des zones défavorisées. Nous regardons de près l'application de ces promesses !
 
L'accompagnement à l'installation a aussi fait l'objet d'engagements de la part du Président de la République : prêts d'honneur, baisse des garanties bancaires, aides à l'investissement et à la modernisation, congé maternité des agricultrices, système de pré-retraite pour la transmission. Le plan d'investissement de 5 milliards d'euros servira aussi à l'innovation et la recherche pour accompagner les jeunes et les projets de méthanisation seront facilités. Toutes ces mesures sont des bonnes nouvelles, à condition qu'elles soient correctement appliquées.
 
Sur la PAC, il souhaite mettre en place des dispositifs de gestion des risques et d'appui aux  filières. Mais il a oublié de rappeler que la PAC doit avant tout permettre d'accompagner des Hommes et que les soutiens devront donc aussi cibler les véritables actifs agricoles.
 
En revanche, sur les accords de libre-échange entre l'Union européenne et les pays du Mercosur, le Président de la République ne nous a pas totalement rassurés. Certes, il souhaite instaurer une clause de sauvegarde jusqu'en 2024 et d'ici là mettre en place un nouveau dispositif de contrôle européen. Néanmoins, nous n'avons pas de garantie sur les méthodes de production concernant l'environnement, le bien-être animal, ni sur la préservation d'un modèle d'agriculture familial.
 
Pour Jérémy Decerle, Président de Jeunes Agriculteurs, « Emmanuel Macron a souhaité faire passer un message fort sur le renouvellement des générations d'agriculteurs, sur la responsabilité des jeunes pour transformer l'essai. Nous continuerons à faire évoluer les pratiques, mais pas à n'importe quel prix. Toute l'énergie mise dans le discours doit maintenant se ressentir dans l'action ! »

Revenir

Seuls les adhérents des Jeunes Agriculteurs peuvent commenter l'actualité du site